Double malédiction

°.°RPG tiré de Fruits Basket°.° La malédiction frappe toujours... - Les Yusaki: Maudits par 13 oiseaux et 13 fauves -
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Sous les néons artificiels (libre)

Aller en bas 
AuteurMessage
Alice Yusaki
°\ Admin Liçou /°
°\ Admin Liçou /°
Alice Yusaki

Féminin
Nombre de messages : 2220
Age : 26
Où te trouver? : Dans les coeurs des Yusaki
Maudit? : Le phoenix
Loisirs : Rendre le sourire
Humeur : Précaire, mais pleine d'espoir.

Sous les néons artificiels (libre) Empty
MessageSujet: Sous les néons artificiels (libre)   Sous les néons artificiels (libre) Horlog11Dim 15 Juin - 22:50

Ne dis t-on pas que c'est dans la foule que l'on se sent le plus seul? Mais ce soir, la demoiselle souhaitait un moment de solitude, le jour de la mort de sa mère arrivait et elle se sentait toujours coupable à ce propos, la chaleur du soir était assommante et la fraicheur tardait à tomber. Vêtue simplement d'une jupe volante blanche et d'un tee-shirt noir la demoiselle avançait dans les galeries du centre commercial, petit à petit les magasins fermaient, seuls les restaurants et snacks restaient ouverts, malgré le fait que la maudite n'ait rien avalé de la journée toute cette nourriture ne lui donnait pas envie. Pourquoi se souvenir du remord et de la culpabilité qu'il entrainait et pas des bons moments passés avec d'autres maudits? Par déduction, la jeune femme devinait qu'il y avait dans cette ville trois familles maudites, enfin plutôt deux, mais trois malédictions, l'un touchait la famille Soma qui n'avait aucun rapport avec les deux des Yusaki. L'une constituée d'oiseaux et l'autres de fauves, à priori. Chaque personne touchée par la malédiction avait subie un effacement de mémoire sur quelques mois. Si elle avait eu une enfance normale et que personne ne lui aurait parlé des fauves, cela aurait voulu dire que cette malédiction n'existait pas encore mais vu la sienne, il était fort possible que personne n'ai jamais rien voulu lui dire. Qu'en déduire? Continuant sa marche Alice regardait les néons artificiels dont la simple vision la déprimait, ce soir elle avait besoin de véritable ciel et d'étoiles! Mais seule, elle n'osait rien faire...

_________________
-
Sous les néons artificiels (libre) Aliceq

"La Belle Alice a menti sur les merveilles de son Pays..."
Revenir en haut Aller en bas
http://ninie-78.skyblog.com
Yumi Yusaki
Banni
Banni
avatar

Féminin
Nombre de messages : 329
Age : 27
Où te trouver? : Pas bien loin! ^w^
Maudit? : Le Caracal
Loisirs : Faire c'qui me passe par la tête! xp

Sous les néons artificiels (libre) Empty
MessageSujet: Re: Sous les néons artificiels (libre)   Sous les néons artificiels (libre) Horlog11Mar 17 Juin - 15:47

Un... deux... trois... quatre...
Ils marchent, ils courent, ils rirent tous ensemble.
…cinq, six, sept, huit…
Ils veulent, ils échangent, ils vendent.

« M’maaaaaaaaaaaaaaaaan !!! Je peux avoir ce jouet ???
-Pas maintenant voyons !»

…neuf, dix, onze, douze…

*Ah !! Mais c’est pas possible !!! La douzième galerie et toujours pas un signe de ce fichu magasin !!!! *

Yumi en avait franchement marre. Rendez-vous au 1erétage du centre commercial, chercher un magasin pour accessoires divers pour préparé la fête d’anniversaire d’un tel et tous ensemble aujourd’hui ! Tu parles ! Pas la trace de qui que ce soit qu’elle connaisse et tout ce boucan commençait à lui taper sur le système. La foule était énorme, des gamins couraient de partout en demandant à tue-tête « je veux ci je veux ça » et pour la même réponse qui était et restera « non ! ». Qu’est-ce qu’il fallait leur dire pour qu’il comprenne eux ?
Yumi pris une mine assombrie et traça sa route en direction de la sortie. Enfin, c’est ce qu’elle voulait… Ce centre commerciale était tellement grand que les sorties se trouvaient au moins à 1km… (Façon de parler bien sûr)
Vêtue d’une simple chemise noire avec un pantalon blanc retroussé afin qu’il ne tombe pas par terre et en chaussure, des baskets tout ce qu’il y a de plus simple, la jeune fille était on ne peut plus très mécontente de ne pas trouver l’endroit où elle devait se rendre. De plus, les endroits de ce genre n’était pas destinée pour quelqu’un comme elle.

*La prochaine fois, qu’ils y aillent sans moi…*

La lycéenne croisa ensuite le chemin d’une fille lui semblant familière. Celle-ci avait l’air songeuse, mais Yumi sentit comme un malaise. Elle n’avait pas supporté la frôler. C’est étrange… elle pensait la connaître, sans vraiment la connaître. La maudite s’arrêta avant de se retourner.

*Je ne me souviens pourtant pas l’avoir…*

Le caracal secoua sa tête de droite à gauche et devint plus sérieuse tout en fronçant légèrement les sourcils. La seule chose qu’elle trouva à dire cependant était… :

« Tu penses trop… »

Peut-être qu’Alice l’avait entendue, peut-être que non. La distance qui les séparait était quand même de 2 mètres, et 2 mètres était un grand nombre dans un centre commerciale avec cette foule ambulante.
Revenir en haut Aller en bas
http://kawai-w.topic-ideas.com
Alice Yusaki
°\ Admin Liçou /°
°\ Admin Liçou /°
Alice Yusaki

Féminin
Nombre de messages : 2220
Age : 26
Où te trouver? : Dans les coeurs des Yusaki
Maudit? : Le phoenix
Loisirs : Rendre le sourire
Humeur : Précaire, mais pleine d'espoir.

Sous les néons artificiels (libre) Empty
MessageSujet: Re: Sous les néons artificiels (libre)   Sous les néons artificiels (libre) Horlog11Mer 18 Juin - 13:31

Un frisson la fit revenir à la réalité, il n'était pas dû au froid mais plutôt à la présence de quelqu'un: Une jeune femme aux yeux verts et aux cheveux noirs qui deux mètres plus lui adressa un "tu penses trop". La distance entre les deux demoiselles n'était normalement pas très grande mais dans un centre commercial elle paraissait énorme mais Alice avait saisi ces paroles et regardait maintenant la personne qui avait causé son frisson, l'atmosphère légèrement lourde lui indiquait qu'il y avait de fortes chances pour que se soit un fauve car depuis qu'elle avait perdu la mémoire chaque personne qui déclenchait ses frissons se trouvait être un maudit. Elle la détailla rapidement, aucun signe particulier qui aurait pu dévoiler sa véritable nature mais elle aussi ne laissait rien paraitre derrière son apparence, seuls ses cheveux et encore, on pouvait supposer que sa décoloration avait loupé. Liçou prit alors la parole et ne fit qu'approuver Yumi car sincèrement elle ne savait pas quoi répondre d'autre et elle voulait savoir qui était vraiment cette jeune femme:

"C'est vrai..."

Oui, c'est vrai, Alice était toujours perdue dans ses indénombrables pensées venant de n'importe où et sortant de sa petite tête qui racontait n'importe quoi. Rêveuse en plus de cela, son cerveau était toujours en activité et elle n'avait jamais de répit, elle ne le faisait pas exprès, c'était dans le caractère de la demoiselle et pour changer cela, il faudrait beaucoup de travail!

_________________
-
Sous les néons artificiels (libre) Aliceq

"La Belle Alice a menti sur les merveilles de son Pays..."
Revenir en haut Aller en bas
http://ninie-78.skyblog.com
Yumi Yusaki
Banni
Banni
avatar

Féminin
Nombre de messages : 329
Age : 27
Où te trouver? : Pas bien loin! ^w^
Maudit? : Le Caracal
Loisirs : Faire c'qui me passe par la tête! xp

Sous les néons artificiels (libre) Empty
MessageSujet: Re: Sous les néons artificiels (libre)   Sous les néons artificiels (libre) Horlog11Mer 18 Juin - 18:39

Citation :
« C’est vrai... »

Yumi haussa un sourcil et mis sa main droite sur son visage pour ensuite pousser un soupire comme pour indiquer à son interlocuteur qu’elle était une sorte de cas « désespéré ». La jeune fille posa ensuite cette même main sur sa hanche. Elle semblait comme colérique… ou autoritaire, mais c’est peut-être juste à cause de ce rendez-vous qui finit en discussion avec une personne qui semblait maudite aussi. Du moins, c’est ce à quoi pensait le caracal, parce qu’une personne normale ne ferait sûrement pas attention à elle et ne l’aurait pas donné cette impression de malaise accompagné d’une haute tension.
Yumi avança en direction d’Alice, et sans même crier gare, lui donna une pichenette sur le front avec son index et son majeur. Peut être que ça allait la sortir de ses rêveries. Même si c’était une étrange façon de s’adresser à quelqu’un qu’on connaît à peine.
Un petit sourire s’afficha ensuite sur son visage. Malgré le fait qu’elle ne supportait pas vraiment d’être près de cette jeune fille, Yumi fit comme si de rien n’était.

« Et bien… on peut dire que tu es un cas… n’est-ce pas ? »

La maudite ne se posa aucune question avant d’agir. D’ailleurs, elle ne s’arrêta pas là. Yumi attrapa Alice par le bras, l’entraînant avec elle on ne sait où sur le coup. Elle esquivait toute personne, que ce soit quelqu’un du sexe masculin comme féminin. On penserait qu’elle était en retard et pressé, enfin. La demoiselle fit ensuite installer Alice sur l’une des tables d’un fast food et prit place en face d’elle. Le caracal croisa ses bras sur la table et regarda fixement Alice. La table était dans un coin un peu plus calme est assez isolé. Tant mieux d’ailleurs. Les places étant réservées aux consommateurs, l’un des employé se pressa de venir prendre une commande.

« Vous désirez ? »

Yumi ne quitta pas Alice des yeux puis daigna enfin prendre la parole.

« Prends ce dont tu as envi, je paierait… »

Bien sûr, cela raisonnait plus comme un ordre ou une obligation qu’à une simple suggestion. X)
Revenir en haut Aller en bas
http://kawai-w.topic-ideas.com
Alice Yusaki
°\ Admin Liçou /°
°\ Admin Liçou /°
Alice Yusaki

Féminin
Nombre de messages : 2220
Age : 26
Où te trouver? : Dans les coeurs des Yusaki
Maudit? : Le phoenix
Loisirs : Rendre le sourire
Humeur : Précaire, mais pleine d'espoir.

Sous les néons artificiels (libre) Empty
MessageSujet: Re: Sous les néons artificiels (libre)   Sous les néons artificiels (libre) Horlog11Jeu 19 Juin - 11:11

A l'air de l'inconnue Alice se sentit en faute, elle avait l'impression d'être une enfant qui venait de commettre une bêtise et attendait les réprimandes de sa mère. S'avançant vers elle, Yumi lui donna une pichenette sur le front, la demoiselle ne savait pas très bien où se mettre, elle devait avoir l'air extrêmement stupide et idiote et avant d'avoir put réagir, l'inconnue prit la parole, sous-entendant enfin, à moitié qu'elle était un cas puis une main sur son bras la tira et sans trop comprendre pourquoi Liçou se retrouva assise sur une chaise avec un serveur qui arrivait et l'obligation de devoir prendre quelque chose. En regardant le caracal elle eut un frisson et devant l'air de Yumi préféra demander d'une voix qu'elle espérait être assurée:

"Un jus d'abricot s'il vous plait."

Attendant que l'autre maudite veuilles bien commander, la jeune femme essaya de remettre de l'ordre dans ses idées, un peu lente aujourd"hui elle récapitula: la personne en face d'elle était sans doute une maudite, un fauve précidément et celle-ci était assez autoritaire et souhaitait sans doute lui parler sinon elle ne l'aurait pas amener ici!

_________________
-
Sous les néons artificiels (libre) Aliceq

"La Belle Alice a menti sur les merveilles de son Pays..."
Revenir en haut Aller en bas
http://ninie-78.skyblog.com
Yumi Yusaki
Banni
Banni
avatar

Féminin
Nombre de messages : 329
Age : 27
Où te trouver? : Pas bien loin! ^w^
Maudit? : Le Caracal
Loisirs : Faire c'qui me passe par la tête! xp

Sous les néons artificiels (libre) Empty
MessageSujet: Re: Sous les néons artificiels (libre)   Sous les néons artificiels (libre) Horlog11Lun 23 Juin - 23:17

« Et un cocktail de fruit frais pour moi. »

Etrange de seulement demander de la boisson, mais tant qu’elles étaient consommatrices, les deux maudites ne risquaient pas de se faire chasser.
Yumi s’accouda sur la table et sortit son téléphone portable pour y taper on ne sait quoi avec un air las et totalement désintéressé. A la fin de cette petite manœuvre, la lycéenne eût un petit sourire et regarda Alice tout en rangeant l’objet. Dans sa tête, elle se disait que son interlocutrice était, soit très timide, soit très préoccupée, soit totalement muette. Depuis qu’elles se sont croisées, Yumi n’avait entendu que deux phrases venant d’Alice. Elle engagea donc la conversation en espérant cependant qu’elle sera bien plus… instructive et animée.

« Tu as compris toi aussi ? »

A ce moment là, la jeune fille avait l’impression que tout s’était calmé. Mais c’était juste une simple imagination histoire d’oublier le monde autour et de se concentrer un peu plus sur Alice.

« Pourrais-je savoir qu’elle est l’animal qui te…

-Et un jus d’abricot avec un cocktail de fruit frais ! Merci d’avoir pris une commande ici cher clientes. Si vous voulez quoi que ce soit, n’hésitez pas ! »

-… plaît le plus ? >< »

Yumi avait bifurqué de peur que le serveur ne se doute de quelque chose. Quoi qu’on s’en ficherait un peu, mais un entretien pareil était assez délicat pour être entendu aux oreilles du premier venu. La lycéenne affichait en même temps un rictus et le serveur reparti à sa chasse aux clients potentiels. Elle le regarda partir au loin avant de revenir à Alice. En espérant qu’elle ait comprit la question bien évidemment.
Revenir en haut Aller en bas
http://kawai-w.topic-ideas.com
Alice Yusaki
°\ Admin Liçou /°
°\ Admin Liçou /°
Alice Yusaki

Féminin
Nombre de messages : 2220
Age : 26
Où te trouver? : Dans les coeurs des Yusaki
Maudit? : Le phoenix
Loisirs : Rendre le sourire
Humeur : Précaire, mais pleine d'espoir.

Sous les néons artificiels (libre) Empty
MessageSujet: Re: Sous les néons artificiels (libre)   Sous les néons artificiels (libre) Horlog11Lun 30 Juin - 13:44

Bien sûr, qui n'aurait pas comprit que les deux jeunes femmes étaient maudites à la place d'Alice. Au moment où le serveur revint, Yumi changea la fin de sa phrase ce qui fit sourire la demoiselle. Il n'aurait, de toutes façons, pas compris ce dont parlaient les deux filles, il aurait même put croire qu'elles parlaient d'un film ou d'un truc dans le genre débile et totalement incompréhensible. La main de la maudite attrapa le verre mais sans en boire, le contact entre sa paume et la paroi était fraiche mais cette dernière se réchauffait vite au contact d'Alice:

"Il n'existe pas."


C'était étrange comme réponse mais parler du phoenix comme cela en disant que c'était l'animal qui lui plaisait le plus alors qu'il n'était pas réel était tout autant étrange. La deuxième main de la demoiselle vint entourer le verre. Le regard de la jeune femme remonta lentement du verre à celui de Yumi:


"Et toi?"


Et toi? Un fauve n'est-ce pas? C'était tellement évident, un troisième frisson confirma à ce moment la pensée de la maudite.

_________________
-
Sous les néons artificiels (libre) Aliceq

"La Belle Alice a menti sur les merveilles de son Pays..."
Revenir en haut Aller en bas
http://ninie-78.skyblog.com
Yumi Yusaki
Banni
Banni
avatar

Féminin
Nombre de messages : 329
Age : 27
Où te trouver? : Pas bien loin! ^w^
Maudit? : Le Caracal
Loisirs : Faire c'qui me passe par la tête! xp

Sous les néons artificiels (libre) Empty
MessageSujet: Re: Sous les néons artificiels (libre)   Sous les néons artificiels (libre) Horlog11Ven 8 Aoû - 11:13

Quelle étrange personne se trouvait devant Yumi. La jeune
fille avait vraiment du mal à mettre à jour la dite maudite qu’elle avait sous les yeux. Une fille bien songeuse qui était vraiment dans une phase énigmatique. La maudite du caracal baissa donc les yeux et soupira un long moment avant de relevé ses pupilles vertes vers Alice. L’animal n’existait pas… drôle de façon de l’annoncer, mais ce n’était pas aussi bête que cela quand on regardait la situation actuelle des choses. Yumi prit même ceci en preuve que son interlocutrice était vraiment d'une grande intelligence (pas comme certains hélas). La demoiselle savait bien qu’une sorte de tension s’était installée auprès de certains maudits, mais celle-ci était à son comble en ce moment même. La jeune fille hésitait même à continuer sur la lancé et ainsi aller jusqu’au bout de la discussion. Mais entêtée comme elle l’était, celle-ci finira bien par trouver un moyen d’arriver à ses fins même si ça pourrait paraître totalement anodin que d’être au courant de l’animal qui maudit quelqu’un qu’on essaierait d’éviter juste après. Seulement, ces choses qui paraissent si futiles… étaient les choses que Yumi trouvait intéressantes.
Etrange ? Pas autant que cela quand on regarde la famille Yusaki dans toute sa splendeur… Enfin, surtout sous tous les angles.


« Hm… »

La Yusaki commença à jouer avec sa paille et sirota ensuite son cocktail précédemment commandé. Quel drôle de goût il avait, mais autant faire avec. Ah non, ce n’était qu’un mélange avec de la glace… d’où ce goût plus sucré qu’un simple mélange de jus habituel. Bref ! Ce n’était pas ce qui nous intéressait maintenant et encore moins avec une maudite totalement (oui, l’exagération touche le fond) muette !
Yumi retira donc sa paille de sa bouche et regarda Alice avec un sourire on ne peut plus malicieux. Ses pupilles dévisageait par apparence l’interlocuteur de la jeune fille, mais ne cherchait rien d’autre qu’un petit détail mais, paradoxalement, sans vouloir le chercher. Cette chose qui ferait « tilt » mais qui n’arrivera qu’à temps voulu. Ou… jamais. Ce même regard fourbe et malin s’accordait magnifiquement et parfaitement avec ce sourire ravageur. On croirait voir un prédateur fixant sa proie jusqu’à
attendre le bon moment. Mais est-ce qu’un prédateur est forcément obligé de chasser un animal dont il ne pourra rien faire ? Pas sûr…


« Un, deux, trois, celui qui permettra que la porte s'ouvre au
chaperon blanc teintera celui-ci d’un rouge sang… Celui-ci est le préféré ravissant. »


Wow… On faisait vraiment dans l’étrange. Que voulait dire cette phrase plus précisément maintenant ? Et bien… Trois coup à la porte, une fillette sur le seuil, un loup l’accueillant, et celui-ci teindra, avec le sang propre à la petite fille, le chaperon d’un rouge vif. Bon, tout le monde l’avait compris, mais on explique toujours des trucs inutiles pour un rien, donc fallait bien en placer un dans l’histoire ! Ahem…
Pour en revenir à la discussion principale, le loup était l’animal
préféré de Yumi. Le caracal ne l’étant pas vraiment à vrai dire… quoi que… si, p’t’être. Ou p’t’être que non, elle n’en avait jamais vu un vrai en dehors d’elle-même ou à la télévision… Le décompte… était une façon de dire qu’elle le fera à trois reprises. Oui, elle essaierait de démasquer Alice par trois fois, et si ce n’était pas possible, le grand méchant loup autorisera l’ouverture de la porte (on se croirait dans un vaisseau spatial nan mais…)

La jeune Yusaki reprit son air « normal » (oui, entre guillemets parce qu’on ne peut pas dire qu’elle le soit vraiment). Un sourire fin se dessinant sur ses lèvres humidifiées par la boisson.

« Alors petit oiseau, continuons le jeu. »

Oui, on aurait très bien put la qualifier de psychopate dangereux à un instant... mais ce n'était que Yumi. Aussi imprévisible soit-elle, la jeune fille est ce qu'elle est.
Mais ce simple mot qu'était "Jeu" lui donna un blanc. Pourquoi jeu ? Y aurait-il quelque chose qui ait un rapport à un jeu et son interlocutrice? Hm... que de mystères non éclaricis...
Revenir en haut Aller en bas
http://kawai-w.topic-ideas.com
Alice Yusaki
°\ Admin Liçou /°
°\ Admin Liçou /°
Alice Yusaki

Féminin
Nombre de messages : 2220
Age : 26
Où te trouver? : Dans les coeurs des Yusaki
Maudit? : Le phoenix
Loisirs : Rendre le sourire
Humeur : Précaire, mais pleine d'espoir.

Sous les néons artificiels (libre) Empty
MessageSujet: Re: Sous les néons artificiels (libre)   Sous les néons artificiels (libre) Horlog11Sam 9 Aoû - 12:34

Alice laissa ses yeux posés sur son verre avant de remarquer la présence de glaçons dans le verre de Yumi et non dans le sien. Mais le niveau du jus était plus haut du côté de la demoiselle, il avait fondu à son contact. Si l'autre maudite observait bien elle aurait pu le voir. Qui ne connaissait pas l'histoire du petit chaperon rouge? Cette histoire avait fasciné la jeune femme quand elle était plus jeune, mais pas l'histoire où le chaperon et la grand-mère survive mais une autre, un petit plus plus sombre, un dérivé sans doute fait par une persone en pleie déprime mais à la fin le peit chaperon devenait une meurtrière s'étant trompé de chemin elle arriva sur un cadavre au lieu de tomber chez sa grand-mère, à ce moment elle entendit une voix lui disant que sa famlle avait vendu sa mère-grand ainsi qu'elle même contre de l'argent et revenant chez elle en courant, appeurée la gamine ouvrit doucement la porte et découvrit ses parents de l'or entre les mains, elle prit le fusil de chasse de son père et tira deux coups avant de s'enfuir. Mais en obsevant le regard de Yumi on devinait que même si le loup était son animal favori elle n'était pas pour autant maudite de celui-ci. Un jeu? Le petite oiseau aborda un sourire malicieux et répondit tranquillement:

"Le petit oiseau n'est pas ce qu'il semble ête, il se cache derrière des faux-semblants et des airs d'enfant sage."

Premier indice à l'intention du fauve qui semblait pêt à sauter sur elle et à la dchirer entre ses dents pointus. Pouquoi tes dents sont si longues? Mais pour mieux te manger mon enfant. Mais sous le visage de l'enfant sage se ccachait un animal majestueux prêt à fondre sur sa proix et à se défendre. La maudite avala une gorgée du jus devenu légèrement chaud sous la chlaue que dégageait les deux mains de la demoiselle. Le phoenix était le contraire d'Alice, courageux et fort elle était fragile et apeurée par la vie. Mais il lui insufflait sa chaleur et d'ailleurs il semblait prendre de plus en plus possesion d'elle depuis l'oubli des derniers mois. Il semblait se souvenir de la joie de la maudite et souhaitait qu'elle retrouve les causes de son bonheur. C'était réconfortant pour Alice qui observa Yumi et son regard, elle semblait tellement étrange, un peu psycopahe mais en même temps attachante de par son caractère particulier. Elle fonait droit devant elle et cela, c'était quelque chose qu'aurait voulu savoir faire la jeune femme.

_________________
-
Sous les néons artificiels (libre) Aliceq

"La Belle Alice a menti sur les merveilles de son Pays..."
Revenir en haut Aller en bas
http://ninie-78.skyblog.com
Yumi Yusaki
Banni
Banni
avatar

Féminin
Nombre de messages : 329
Age : 27
Où te trouver? : Pas bien loin! ^w^
Maudit? : Le Caracal
Loisirs : Faire c'qui me passe par la tête! xp

Sous les néons artificiels (libre) Empty
MessageSujet: Re: Sous les néons artificiels (libre)   Sous les néons artificiels (libre) Horlog11Dim 10 Aoû - 10:28

[HRP : Ku ku ku, Ludwig powa x)]

A la simple phrase d’Alice, Yumi se retrouva comme vide. Ses yeux ne reflétant rien de particulier, comme si la maudite était hypnotisée. Elle posa délicatement le verre de jus sur la table avant de regarder celui de son interlocutrice. Tiens ? Elle n’avait pas de glaçon précédemment ? Il ne faisait pas si chaud que ça pourtant dans ce centre commercial… peut-être qu’en fait, elle avait rêvé de ses petits morceaux de glace artificiels. Mais de loin, on croirait pourtant apercevoir une masse d’eau juste au dessus de la boisson. Comme si l’on y avait rajouté de l’eau. Enfin, tout ça traînait dan un coin de la tête du caracal, mais elle ne songea pas un instant qu’Alice puisse en être la cause. De toute manière, il fallait vraiment être un intello ou quelqu’un qui sait tout à l’avance pour démasquer la jeune maudite opposée à Yumi. En tout cas, notre jeune caracal comprit qu’Alice était prête à continuer cette sorte de jeu lancé comme ça, comme s’il s’agissait d’un défi. Un défi non pas si évident que ça. Trouver l’animal d’un autre n’était pas forcément simple, surtout si l’on ne connaissait pas la personne au préalable. Et surtout s’il n’existait pas dans la vie réelle…
Puis Yumi redevint comme avant. Elle ne ressemblait plus trop à un automate pensant, mais restait tout de même assez songeuse vis-à-vis d’Alice. Peut-être que ce n’était que de la curiosité ? En tout cas, ce n’était pas un coup de son animal, mais bien celui de Yumi hélas. Mademoiselle ne pouvait pas s’empêcher… de faire comme bon lui semblait.
Une chose était devenue certaine maintenant : Son interlocutrice était bien maudite d’un oiseau. Un oiseau n’existant pas… un oiseau issu de légende ? Etait-ce donc possible d’être maudit par un oiseau qu’on pourrait qualifié d’imaginaire et mythique ? Ou est-ce que cette information n’était qu’une plaisanterie ? Non… Alice ne ressemblait pas vraiment à quelqu’un qui faisait des farces du genre. En fait, elle semblait dire la simple vérité, mais sous un autre angle. Angle que Yumi appréciait d’ailleurs. C’était comme un jeu d’esprit délicieux qui s’ouvrait à elle. Au final, la maudite devait avouer son appréciation par rapport à ce qu’Alice menait. Ce qu’elle faisait, ce qu’elle réussissait à trouver pour la faire encore tourner autour du pot.

« Oiseau majestueux donc, j’apprécie tes jeux d’esprit délicats… Et te voir prendre ton envole serait sûrement le plus beau spectacle qu’on puisse imaginer. »

Pourquoi tes yeux sont si grands ? C’est pour mieux te voir mon enfant… Te voir voler au-delà des espaces que je ne pourrais atteindre sur la terre ferme. Te regarder planer au-dessus d’océans ou de lacs ridés par les vents frais qui reflètent tant les astres que le ciel d’un bleu azure, ou d’un noir sombre. T’observer avec jalousie et tristesse, moi, qui, jamais ne pourrai voir tes horizons. Je resterais alors sur terre, mon regard rivé sur toi, sans t’attaquer, sans me cacher de ta personne, rêveur de pouvoir un jour traverser les contrées à ta manière. Et je lâcherais une plainte peinée, longue pour ensuite me faire à l’idée que le seul endroit m’étant permis soit ce territoire et que je ne pourrais sortir de mon enclos terrestre. C’est ainsi que mon caractère se forgea pour pouvoir apprécier le peu de chose qui m’est dût. Mais toi ? Qu’es-tu devenu au fil de tes voyages ? Serais-tu à nouveau fragilisé par ces aventures ? Je ne te le permettrais pas… Je voudrais te voir !

« Est-ce que ces faux-semblants et ces airs d’enfant sage… empêchent l’épanouissement de cet oiseau alors ? »

Yumi resserra ensuite son verre entre ses mains pour regarder vers la gauche. Un violoniste jouait à plusieurs mètres mais était quasiment inaudible de là où se trouvaient les jeunes filles. Mais Yumi entendant tout… le son que produisait l’instrument semblait pourtant proche d’elle. Mais un mal de crâne la saisie ensuite pour l’obliger à revenir à sa conversation avec Alice tout en se massant les tempes. Le pire était que leur conversation n’était pas quelque chose de très explicite. Tout reposant sur une réflexion d’acier. Chose que la maudite n’aimait pas vraiment faire habituellement. Bon… Etait-ce un indice concernant son animal à l’intention de l’oiseau ? Pourtant, ça n’était pas fait exprès sur le coup…
Revenir en haut Aller en bas
http://kawai-w.topic-ideas.com
Alice Yusaki
°\ Admin Liçou /°
°\ Admin Liçou /°
Alice Yusaki

Féminin
Nombre de messages : 2220
Age : 26
Où te trouver? : Dans les coeurs des Yusaki
Maudit? : Le phoenix
Loisirs : Rendre le sourire
Humeur : Précaire, mais pleine d'espoir.

Sous les néons artificiels (libre) Empty
MessageSujet: Re: Sous les néons artificiels (libre)   Sous les néons artificiels (libre) Horlog11Dim 10 Aoû - 19:38

(xD'!! )

Yumi comprenait assez vite ses sous-entendus, c'était assez plaisant d'être avec quelqu'un qui comprenait ses jeux de mots et ses allusions, de plus en un temps limité! Un oiseau majestueux, oui bien sûr que le phœnix était beau et magnifique, mais comment qualifier quelque chose qui n'existe pas? Il faudrait encore inventer des mots pour le décrire simplement, il régnait chez lui une telle puissance, une telle volonté et un tel courage qu'il était impossible de trouver des mots assez fort et riche pour nommer autrement l'oiseau que par son propre nom. L'imaginer était déjà une tache compliquée, qui possède la véritable version de son image, excepté la maudite? Et encore... Alors créer son film où le phoenix s'envole était encore plus difficile. La question du fauve la plongea dans une profonde réflexion. A propos de l'oiseau tout d'abbord mais celle-ci tourna rapidement à une interrogation sur elle-même. Est-ce qu'elle empêchait son animal de s'épanouir, de s'envoler librement, de survoler plaines et montages, de savourer la saveur du vent sur son visage, de goûter au plaisir de parcourir le monde, de profiter de sa liberté et de ses moindres gestes ainsi que de pouvoir vivre? Mais était-il possible que cette phrase parle d'elle même en tant qu'Alice Yusaki? Ses airs et ses contradictions l'empêchaient-elle de saisir les chances qui s'offraient à elle et les relations qu'elle aurait put établir? Encore des questions, toujours des questions. Mais en quelques minutes elle était passée de sentiment de solitude et d'enfant fautive à celui de remise en question. Il faudrait d'ailleurs lui inventer à nom à celui-ci, tant de personne s'interrogent pourtant. Portant son verre à ses lèvres le contact chaud du liquide lui fit revenir à la question de Yumi. Alice hésitait à boire le jus et finalement le reposa et plaça ses mains loin de lui pour qu'il refroidisse légèrement:


"Pas vraiment, il cherche juste à aider pour que ces faux-semblants disparaissent et que l'enfant sage se libère de la peur qui l'envahit. Il ne veut que distribuer sa chaleur aux autres."

Un mot important, un mot qui qualifie bien le phoenix: chaleur. Au sens propre comme au figuré bien que son extrême confiance en soi puisse porter à confusion et on pourrait croire qu'il nous regarde de haut. La main de la demoiselle tressaillit et un autre frisson parcourut lentement la colonne vertébrale, passant de vertèbre en vertèbre en savourant le sentiment qu'il produisait et voulant à tout prix revenir. Alice détestait cette sensation, elle savait qu'elle était due à la personne en face d'elle mais qu'importe elle supporterait, ce n'était pas bien difficile non?

_________________
-
Sous les néons artificiels (libre) Aliceq

"La Belle Alice a menti sur les merveilles de son Pays..."
Revenir en haut Aller en bas
http://ninie-78.skyblog.com
Yumi Yusaki
Banni
Banni
avatar

Féminin
Nombre de messages : 329
Age : 27
Où te trouver? : Pas bien loin! ^w^
Maudit? : Le Caracal
Loisirs : Faire c'qui me passe par la tête! xp

Sous les néons artificiels (libre) Empty
MessageSujet: Re: Sous les néons artificiels (libre)   Sous les néons artificiels (libre) Horlog11Lun 11 Aoû - 11:15

Alice, Alice… Fille aux mystères multiples malgré ses apparences chétives et discrètes. L’analyser ne servait à rien, et c’était on ne peut plus ennuyant. Si la question tournait autour d’énigmes et de devinettes, les choses seraient plus amusantes, et ça l’était. Pour le caracal en tout cas qui ne faisait qu’interprété ce qu’elle voyait et se qu’elle pensait.
Yumi ne savait pas pourquoi, mais cette discussion tournait de plus en plus autour d’un oiseau mythique et ne faisait qu’additionner des questions sur une autre. Une interrogation, et les voilà couvertes d’autre problèmes, franchement… si ça n’était pas une façon de philosopher ça ! Mais en fait… quel intérêt que de savoir l’animal d’Alice ? Qu’est-ce que ça apportera en fin de compte ? Pas grand-chose… juste une indication de plus. Mais ce que voulait Yumi, c’était de savoir si elle connaissait déjà la maudite de l’oiseau tiré d’une légende. Légendes qui pouvaient être épiques, fantastiques et tant d’autre.
Un nouvel indice s’ajouta dans la liste minime : Chaleur. Un oiseau diffusant une chaleur réconfortante, une chaleur inouïe ou douce. Cette chaleur pouvait-elle être dévastatrice et éprouvante ? Tant de questions, peu de réponses. Le fauve prit une mine songeuse, réfléchissant du mieux qu’elle pouvait concernant des oiseaux dont le mythe procurait du feu. Il n’y avait pas beaucoup de choix, mais le phénix ne fit pas vite d’apparaître dans l’esprit de la jeune fille. Au départ, elle songeait à Amaterasu, mais un oiseau la représenterait-elle ? Quelle idée d’y penser… Puis Râ, ou Rê ou encore Amon-Rê suivant les versions. Ce n’était pas non plus un oiseau, mais si on se reportait à Rê-Horakhty ou bien Horus dieu du ciel ? Le faucon ? Non, ce n’était pas un animal mythique… Si on suit une mythologie grecque, on n’arrivera sûrement à rien. De plus, Yumi avait toujours du mal à penser à ça… Trop de dieux, trop d’évènements, et pas assez de temps pour tout retenir, en plus, d’autre chose, bref. Et si elle essayait de s’axer sur l’oiseau en lui-même plutôt que sur les légendes en elles-mêmes ? Mais avant de continuer sa progression sur la recherche de l’oiseau en question… :


« L’enfant sage peut décider de sortir tout seul sans l’aide de l’oiseau afin de diffuser sa propre chaleur et sa propre lumière… »

Cela voulait sûrement dire qu’Alice elle-même était une source de chaleur… Pas besoin de ces animaux qui nous maudissent la vie pour se faire valoir. Et ce n’est pas eux qu’il fat mettre en valeur, mais le maudit. Pourtant, Yumi semblait se contredire. Au départ, elle parlait bien de l’oiseau qui était enchaîner par ses faux semblants et autres. Maintenant, elle dit que c’et celui-ci qui devrait s’éteindre pour laisser l’enfant évoluer. Quel sens du paradoxe… Mais n’essayez pas de trop la comprendre, vous tomberez sur une impasse ou un ravin.
Yumi mit ensuite sa main au plat et frappa dedans avec son point tout en regardant vers le plafond comme pour dire qu’elle avait une trace. Certes, ça cassait l’ambiance sérieuse et tout le tralala, mais… voilà, on ne pouvait pas s’empêcher de placer une scène de ridicule dans cette histoire.


« Il y a bien le condor. Aussi appeler oiseau-soleil ! »

Et voilà qu’elle se mettait à penser tout haut. Yumi n’était vraiment pas la discrétion incarnée en tout cas. Et puis on s’en fiche. Elle se rendit compte de sa bêtise et haussa tout simplement les épaules. Le condor n’était sûrement pas la réponse, c’était évident. Ce machin volant était peut-être doré, mais la maudite ne se souvenait en aucun cas de chaleur. Quoi que…sa mémoire défaillait un peu ces derniers temps.

« Sinon, il y a bien cet oiseau de feu du mythe russe… Heum… cette sorte de paon avec une crête… »

Et oui, même près du but, d’après elle, Yumi trouvait toujours le moyen d’avoir des pertes de mémoire. Un peu normal me diriez-vous ? Ouais, aussi, surtout en vue de l’utilisation « quotidiennement rare » de cette cervelle. Mais le caracal essayait encore, frappant du bout de son doigt sa tempe droite tout en prenant une mine rêveuse. C'est fou ce qu'elle faisait attention à Alice comme ça...

*Hem… un grand oiseau dont le plumage majestueux irradie une lumière rouge, orange et jaune — telle la flamme turbulente d'un feu. Ses plumes ne cessent pas de rougeoyer… euh… c’est quoi d’jà…*

Ayant marre de continuer sa réflexion, elle reprit son ver à moitié vide plus le vider. Elle s'énerva même contre elle-même de ne pas trouver un truc si "connu" de tous. Franchement... Bon, c'était Yumi.
Revenir en haut Aller en bas
http://kawai-w.topic-ideas.com
Alice Yusaki
°\ Admin Liçou /°
°\ Admin Liçou /°
Alice Yusaki

Féminin
Nombre de messages : 2220
Age : 26
Où te trouver? : Dans les coeurs des Yusaki
Maudit? : Le phoenix
Loisirs : Rendre le sourire
Humeur : Précaire, mais pleine d'espoir.

Sous les néons artificiels (libre) Empty
MessageSujet: Re: Sous les néons artificiels (libre)   Sous les néons artificiels (libre) Horlog11Lun 11 Aoû - 19:47

« L’enfant sage peut
décider de sortir tout seul sans l’aide de l’oiseau afin de diffuser sa
propre chaleur et sa propre lumière… »


Cette parole fit revenir le regard d'Alice sur Yumi. Peut-être que ce n'était pas d'elle dont on parlait mais les termes collaient tellement bien à la situation que la demoiselle ne réussit pas à s'empêcher de méditer la phrase et ce qu'elle sous-entendait. L'enfant sage la représentait, c'était évident, l'oiseau représentait le phoenix et le reste de la phrase voulait tout simplement dire que la maudite pouvait sortir, enfin s'épanouir toute seule et ainsi distribuer sa propre chaleur et sa lumière à elle. La sienne, celle qu'elle possédait et celle qui la représentait. Mais Alice n'était pas comme les autres maudits, elle acceptait d'être ainsi, prisonnière d'une malédiction. Cela lui permettait de se cacher derrière, de l'utiliser comme prétexte et pour ensuite finir par dire qu'elle n'en voulait plus alors qu'elle en abusait et se servait énormément de celle-ci. La jeune femme ne se croyait pas assez forte pour vivre seule et ne voulait pas que la malédiction se lève, si elle venait à disparaître elle se retrouverait seule, au final elle était semblable au chef de famille qui avait besoin de ses liens pour créer et échanger avec d'autres personnes. Si elle n'était pas maudite, jamais elle ne se serait retrouvée ici à parler à quelqu'un d'autre, elle aurait continuer à se morfondre et à pleurer sur son sort comme une gamine de 6 ans et demi. 6 ans, oui c'était cela, elle était aussi fragile qu'une fillette. Les réflexions à voix haute de Yumi fit "rouvrir" les yeux à la demoiselle bien qu'ils n'étaient pas fermés elle ne voyait rien. Le condor, non ce n'était pas cela et le fauve le savait parfaitement, une autre hypothèse mais sans nom. Bien qu'elle en soit habitée par cet être légendaire jamais elle n'avait osé faire de recherche de peur de tomber sur n'importe quoi et lire des parties de légende horribles. Alice ne savait pas s'il fallait donner un dernier indice ou non mais à voir la tête de Yumi elle supposait que le mot ne venait pas mais l'apparence oui. Cherchant dans ses souvenirs elle se rappela rapidement d'un élément de son passé, avant que sa mère ne commence à devenir folle de rage envers elle: Tu sais, petit oiseau, ton nom viens des grecs, il signifie rouge, tu sais, ta couleur préférée. Avalant rapidement une gorgée du jus, la demoiselle faillit s'étrangler mais surpassa la sensation désagréable qui se dégageait et reposa son verre lentement sur la table et planta ses yeux dans ceux de la maudite:


"L'oiseau grec préfère le rouge et la chaleur au blanc de la lumière. Il aime la lune et ses cycles."


Les cycles de la lune représente la renaissance de son oiseau et soudainement elle se demanda si le maudit du phoenix renaissait à travers sa descendance, dans ce cas elle ne serais pas vraiment elle. Déjà qu'elle était à moitié quelqu'un d'autre qu'elle-même. Balayant cette idée, où plutôt cette absurdité, une autre gorgée vint rejoindre l'autre dans la bouche de la demoiselle. Peut-être que Yumi ne connaissait pas le mot rouge en grec et peut-êre que ses souvenirs étaient faux, peut-être que sa mère avait inventé aussi. Mais ce qui est dit est dit et il était trop tard pour revenir en arière, malheureusement.

_________________
-
Sous les néons artificiels (libre) Aliceq

"La Belle Alice a menti sur les merveilles de son Pays..."
Revenir en haut Aller en bas
http://ninie-78.skyblog.com
Yumi Yusaki
Banni
Banni
avatar

Féminin
Nombre de messages : 329
Age : 27
Où te trouver? : Pas bien loin! ^w^
Maudit? : Le Caracal
Loisirs : Faire c'qui me passe par la tête! xp

Sous les néons artificiels (libre) Empty
MessageSujet: Re: Sous les néons artificiels (libre)   Sous les néons artificiels (libre) Horlog11Mer 13 Aoû - 11:52

Fichue… enfin, vous me comprendrez. Quand on s’énerve soi-même contre… sa propre mémoire, mieux vaut censurer quelques paroles pensées. Les indices devenaient clairs et net, Yumi voyait qui, enfin, quel oiseau maudissait Alice. Ce truc rougeoyant, flamboyant et tout ce que vous voulez qui tourne autour de ce champ lexical. Un truc bien connu d’ailleurs.
D’ailleurs, la maudite du fauve leva la main comme pour reprendre une commande, et c’était le cas. Cette fois, une bouteille d’eau, rien de plus, rien de moins. C’était comme un tic que de réfléchir en buvant ou en mangeant avec elle, mais encore fallait-il le remarquer. La commande arrivée, Yumi déversa le liquide dans le verre qu’on lui avait apporté. Et pendant ce laps de temps, la demoiselle réfléchissait encore au nom de l’animal d’Alice, et non plus à ce qu’il correspondait. Les indices que la maudite de l’oiseau légendaire avait donnés lui suffisaient maintenant pour avoir dressé son portrait entier. Il fallait vraiment trouver quelque chose contre la perte de mémoire… quoi que celle-ci se travaille plus qu’autre chose, mais si l’on ne l’utilise pas vraiment (telle notre jeune maudite), on ne risquerait pas de faire long feu.
Yumi avala une gorgée de sa boisson tout en pianotant la table, perdue dans sa recherche.


*C’est quoi le nom de ce ziozio… rah !*

La jeune Yusaki frappa ensuite la table par énervement, faisant sursauter un autre client d’à côté. Mais ce petit geste lui fit retrouver la mémoire. Enfin, ne serait-ce qu’un… morceau de mémoire. Ce nom sonnait avec « phé » ou « fée », enfin, phéquelque chose.
La lycéenne tourna ensuite la tête pour voir au loin une boutique… plus précisément une joaillerie où étaient exposées certaines pierres précieuses. Elle reconnu l’ambre, le saphir, et autre bien connu comme le topaze, l’améthyste, le diamant… Et elle tomba ensuite sur l’onyx. Ah ! L’onyx… Et voilà le tilt qu’elle attendait impatiemment depuis ces dernières minutes. Non pas qu’il y ait un lien avec la pierre, mais juste la sonorité qui faisait que tout lui revenait. Du moins, le nom entier. Voilà quel était l’oiseau d’Alice ! Elle l’avait enfin ! Ce n’était pas trop tôt tout de même…


« Mais bien sûr, comment ais-je pu oublier le phénix renaissant de ses cendres ! »

Tout concordait d’après elle : cette subite disparition des glaçons sûrement du au pouvoir que procurait l’oiseau légendaire, ce champ lexical de la chaleur, ces couleurs, le dernier indice. Et voilà, Yumi se trouvait soulagée d’avoir trouvé ça. Mais maintenant ? En ce moment, une tension énorme s’était installée auprès des fauves et des oiseaux. Qu’allait-elle faire avec une maudite avec laquelle elle aura peut-être du mal à simplement converser ou, tout simplement, à rester avec ? Nous avions un gros problème Huston…
Puis, la jeune fille se souvint de toute cette conversation. Elle était extrêmement soutenue, mais n’avait-elle pas réussie à converser avec son interlocutrice pendant un bon moment maintenant ? Certes, des petites phrases comme si l’on était au théâtre et qu’on se faisait une stichomythie de quelques minutes, mais c’était quelque chose.


« Bon… Heureuse d’avoir pu échanger quelques mots avec toi. Seulement, la prochaine rencontre se fera sûrement dans d’autres circonstances… »

Yumi laissa un billet sur la table, sachant pertinemment qu’un des serveurs se précipitera pour venir le chercher. Elle adressa un dernier sourire malicieux à l’attention d’Alice, comme si la maudite du fauve savait qu’elle allait retrouver le phénix. La demoiselle secoua vivement la main tout en se refondant dans la foule, décidant ainsi de laisser son interlocutrice seule. Peut-être que ça lui ait fait du bien que de parler ne serait-ce qu’un peu ? A moins que ce ne soit le contraire…
Ce qui était bien en fait, c’était que la jeune Yusaki n’avait pas fait appel au grand méchant loup… c’était bien à la 3eme fois qu’elle était arrivé à son but, mais il fallut une quatrième pour conclure le tout.


[HRP : Désolée de terminer le topic comme ça, mais ayant repris les cours, je préfère le faire pour ne pas te monopoliser dessus vu que je prendrais certainement plus de temps pour répondre dorénavant. ^^’]
Revenir en haut Aller en bas
http://kawai-w.topic-ideas.com
Alice Yusaki
°\ Admin Liçou /°
°\ Admin Liçou /°
Alice Yusaki

Féminin
Nombre de messages : 2220
Age : 26
Où te trouver? : Dans les coeurs des Yusaki
Maudit? : Le phoenix
Loisirs : Rendre le sourire
Humeur : Précaire, mais pleine d'espoir.

Sous les néons artificiels (libre) Empty
MessageSujet: Re: Sous les néons artificiels (libre)   Sous les néons artificiels (libre) Horlog11Mer 13 Aoû - 12:25

Une bouteille d'eau pour retrouver la mémoire et l'aide d'une pierre préciseuse d'après le coup d'oeil jeté par Yumi. C'était une façon bien étrange de retrouver le nom d'un oiseau mais c'était original et sortait de l'ordinaire. Cet ordinaire tant redouté par Alice mais en même temps tant recherché. Le verre de la demoiselle n'était toujours pas vide, les glaçons avaient fait perdre la saveur sucré du jus et cela le rendait légèrement trop dillué. "le phoenix renaissant de ses cendres!" Elle avait trouvé, le regard de la maudite ainsi que son sourire suffit sûrement pour que celle-ci devine qu'il était celui qui habitait le corps de la maudite. Quelques paroles du fauve et un billet pour finir cette discussion fort intéressante. La conversation qu'elles venaient d'avoir étaient constituée de peu de mots et de phrases mais avait énormément servi, en tout cas pour la jeune femme qui vida son verre silencieusement. Cette dernière observa un long moment le reste de boisson qui tournait en rond dans le fond du verre, le reposant calmement et se levant dans un état pouvant être qualifié de second, Alice détailla les environs. Ce soir elle avait envie de s'imprégner de la foule et de la vie qui régnait. Elle remercia Yumi en silence et commença quelques pas à travers la foule, dur de la passer mais arrivée à la fin de la galerie marchande la demoiselle se retourna et resta là pendant une dizaine de minutes, à observer les va et vient de la population, à détailler les gestes des gens et à prendre note sur les comportements de cette foule déferlante. Inconsciente de la société dans laquelle il vivait, inconscient du monde extérieur et des autres personnes. Se décidant à partir, elle fit un demi-tour et s'éloigna, une légère odeur de liberté flottait dans l'air pollué de la ville.

_________________
-
Sous les néons artificiels (libre) Aliceq

"La Belle Alice a menti sur les merveilles de son Pays..."
Revenir en haut Aller en bas
http://ninie-78.skyblog.com
Contenu sponsorisé




Sous les néons artificiels (libre) Empty
MessageSujet: Re: Sous les néons artificiels (libre)   Sous les néons artificiels (libre) Horlog11

Revenir en haut Aller en bas
 
Sous les néons artificiels (libre)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CHAR LIBRE CLASSIC 2
» Coupe Clémentine 2008 en CORSE DU SUD
» 115KM sous le mistral
» Darker Spalbird Neufs sous blister Tenergy 05 FX neuf
» Angelo d'Arrigo: adieux l'artiste

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Double malédiction :: - L'administration - :: - Archives --
Sauter vers: